Partenariat public privé Un enjeu de taille

Depuis le 1er janvier 2015, la concession Rhônexpress est gérée par l’autorité organisatrice des transports urbains et interurbains de la Métropole de Lyon, le SYTRAL.

Répartition des rôles

La collectivité reste propriétaire du service concédé qu’elle récupèrera à l’échéance du contrat de concession. Pendant toute la durée de ce contrat, la société Rhônexpress assume seule le risque commercial lié à l’exploitation du service.

Le recours à la concession a rendu possible le projet. Le choix économique a été de faire peser une partie de son coût sur l’usager qui emprunte le service. Cela a permis à la collectivité de limiter le niveau des subventions publiques et de ne pas faire supporter aux contribuables de la Métropole de Lyon, ces investissements.

Architecture de l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry .3

Le recours à la concession a permis une livraison dans les délais du projet.

Mise en service commerciale : le 9 août 2010.
L’engagement du partenaire privé ne porte pas que sur la réalisation de l’équipement. Le fait que sa responsabilité soit engagée sur 30 ans, l’oblige à considérer le bon fonctionnement de l’infrastructure dans le temps. C’est une garantie pour la collectivité qui lui a accordé sa confiance.

La collectivité s’appuie sur des experts dans le secteur de la construction et de l’exploitation d’une ligne ferroviaire et limitant ses investissements financiers et donc la participation de l’ensemble des contribuables du territoire. La société concessionnaire Rhônexpress a dirigé la mise en œuvre du projet, piloté le financement, la conception et la construction du système de transport.

Un enjeu de taille pour la Métropole de Lyon

Faire coïncider le trafic de trois modes de transport sur une seule et unique infrastructure :
22 kilomètres de ligne, 4 stations dont 2 intermédiaires.

La ligne comprend deux parties distinctes :

  • Sur 15 kilomètres, une partie commune avec le tramway T3 entre Lyon Part- Dieu et Meyzieu Z.I. Cette ligne jalonnée par une trentaine de passages à niveau comprend une section urbaine et une section périurbaine.
  • Sur 7 kilomètres, une partie réservée uniquement à Rhônexpress relie Meyzieu Z.I à l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, en passant par le sud de Pusignan. La vitesse de 100 km/h imposait qu’il n’y ait aucun passage à niveau sur cette portion.

Rhônexpress temps de trajet

Alors que le tramway T3 marque l’arrêt aux 10 stations dans chaque sens, Rhônexpress n’en dessert que quatre. La station terminale de Rhônexpress à Lyon-Saint Exupéry se situe en parallèle des quais de la ligne TGV côté ouest. La construction de la nouvelle ligne a conduit le groupement à construire cinq ouvrages d’art ; passages supérieurs et inférieurs permettant de croiser les routes départementales et les voies locales.

Sur la même ligne circulent en simultané les tramways T3 du SYTRAL qui desservent les collectivités de l’est lyonnais et le Groupama Stadium, parc de l’Olympique lyonnais et Rhônexpress.

Entre Part-Dieu et Meyzieu Z.I, sur 15 kilomètres, T3 et Rhônexpress respectent la même vitesse. La rame T3 qui la précède, partie 7 minutes 30 avant, roule à la même vitesse mais est ralentie par les arrêts : le temps d’échange passagers en station est de 30 secondes minimum, auquel se rajoutent les pertes de vitesse à l’entrée et à la sortie des stations. La rame Rhônexpress réduit donc progressivement son écart avec la rame T3 qui le précède mais ne le rattrape pas. Au cas où Rhônexpress rattraperait la rame T3, trois évitements par sens jalonnent le parcours, lui permettant ainsi de le dépasser et de poursuivre son chemin vers l’aéroport à bonne vitesse.
A Meyzieu, un poste de commandement commun aux deux types de transports, assure la bonne régulation des trafics.

Rhônexpress station Gare Part-Dieu